<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1635748176452804&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Aider les restaurateurs à s'inscrire dans l'avenir avec un Click & Collect gratuit

TastyCloud lance l'opération "les 100 commandes" : un objectif commun entre la start-up et les restaurateurs qui peuvent bénéficier gratuitement d'une solution de Click & Collect.

Si les restaurateurs ne réalisent pas + de 100 commandes dans un délai de 3 mois, il peuvent alors mettre un terme à leur engagement, sans n'avoir rien à débourser !


100commandes_new2 (2)-min-2


Accompagnons les restaurateurs à sortir de cette crise et à s'inscrire dans l'avenir


La crise que le secteur de la restauration commerciale traverse, depuis plus de 6 mois, a mis en évidence un constat alarmant pour la profession. La plupart des restaurateurs en 2020 ne maitrisent pas tout le potentiel de leur entreprise. Leur business reste encore trop dépendant des plateformes en ligne & autres opérateurs de visibilité qui apportent de la clientèle dans des conditions souvent préjudiciables à une rentabilité viable (commissions mirobolantes, réductions intempestives…).

Lors du 1er confinement et alors que les cafés, hôtels & restaurants étaient fermés, nous avons naturellement proposé d’équiper tout restaurateur (indépendant comme franchisé ou appartenant à un groupe) avec une solution de Click & Collect sans commission.

L’initiative, qui a duré 2 mois, permettait alors de continuer à exercer son activité et d'écouler ses stocks suite à une mesure tombée en 24h.

Parmi les 500 demandes que nous avons reçu, nous avons finalement pu équiper 220 restaurants. Le résultats était sans appel avec un chiffre d'affaires global de 610 000 € sur toute la période de fermeture (16 mars - 2 juin).

Capture d’écran 2020-10-05 à 14.39.44CA global généré par nos 220 restaurateurs équipés d'un Click & Collect pendant la période de fermeture

Ouvrir les yeux sur le potentiel d'un outil encore sous exploité

Plusieurs success story sont nées de cette initiative. Nous tenions à vous en présenter quelques unes pour ouvrir les yeux sur le potentiel d'un outil sous exploité en période de COVID (le nom des restaurateurs n'est pas cité par souci de confidentialité).

Capture d’écran 2020-10-05 à 14.33.48

Un restaurant japonais situé dans le PACA qui a réussi à garder son restaurant à flot pendant toute la période de fermeture avec un chiffre d'affaires de 118 000 € pour un panier moyen au dessus de 60 € !

Capture d’écran 2020-10-05 à 14.44.23

Un restaurant italien situé à Paris qui a pu livrer des pizzas pendant la période de fermeture avec un chiffre d'affaires porté à plus  21 000 € et un panier moyen au dessus de 30 €.

Capture d’écran 2020-10-05 à 14.48.45

Un dernier établissement proposant de la cuisine française et situé en Ile & Vilaine. Il a pu réaliser + de 36 000 € de commandes entre le 14 mars et le 2 juin !

Après 6 mois de retour sur expérience et plus de 300 restaurants utilisateurs de notre Click & Collect, nous avons dressé les 5 constats suivants :

1 - La plupart des restaurateurs ont cette envie de se digitaliser et de reprendre la main sur leurs marge et expérience proposée en ligne (ce qui est une bonne chose)

2 - Malheureusement, beaucoup d’entre-eux estiment ne pas avoir les compétences requises (alors que c'est souvent faux)

3 - Certains pensent pouvoir y'arriver mais manquent de temps pour mener à bien leur vente en ligne (oui ça prend du temps)

4 - D'autres au contraire pensent qu'il suffit d'installer l'outil sur leur site pour que les commandes arrivent a la pelle (alors que le travail commence tout juste à ce moment là)

5 - Beaucoup trop ne se rendent pas compte de tout le potentiel de chiffre d'affaires qu’il pourraient aller chercher grâce à la vente en ligne sans commission...

S'adapter pour apprendre à vivre avec le COVID


Le COVID s'est inscrit dans notre quotidien et, qu'on le veuille ou non, son départ n'est pas encore d'actualité. Au contraire, les usages se confirment...

Le temps moyen pour changer une habitude est estimé aujourd'hui à 66 jours (soit un peu plus de 2 mois pour changer de comportement) : ce chiffre suffit pour comprendre qu'il n'y aura plus de retour en arrière.

Aujourd'hui on se retrouve dans un paradoxe où l'on enlève des tables aux restaurateurs (d'abord 1m, puis 1,5 m désormais) alors qu'ils doivent essayer de rattraper un chiffre d'affaires perdu avec de nouvelles sources de ventes et une augmentation du ticket moyen... pas simple 

Comment les restaurateurs doivent réagir face à cette situation ?


Plusieurs solutions s'offrent aux restaurateurs, nous vous en avons listé 3 qui nous semblent primordiales :

  1. Changer de façon de travailler et en passer d'une carte papier à des supports numériques plus adéquats : ils feront gagner du temps aux serveurs et les aideront à mieux vendre (1+1 = 2)
  2. Adapter sa stratégie de vente en ligne : réduire le volume des ventes à faible marge issues les plateformes de livraison; travailler moins mais mieux, avec un outil indépendant de commande en ligne !
  3. Démarrer un vrai programme de fidélité, car plus que jamais, la clientèle fidèle doit être au coeur de sa stratégie de vente. Un adage du marketing le dit bien "il faut capitaliser sur ses propres clients, ce sont eux qui sont les plus à même de racheter chez vous" (une solution comme Pongo le fait d'ailleurs très bien)

C'est en testant de nouvelles choses, en bougeant les lignes que chaque exploitant arrivera à surmonter cette période néfaste, voire à la surpasser, pour devenir le grand gagnant d'une crise qui aura permit de créer une nouvelle version de son entreprise sur le digital.

C'est pour toutes ces raisons que TastyCloud lance l'opération  « Les 100 commandes » : un objectif commun entre la start-up et les restaurateurs qui peuvent bénéficier gratuitement de sa solution de Click & Collect.

logo_ccc


Nous accompagnerons les restaurateurs jusqu'au bout pour assurer leur réussite grâce au digital.
Notre engagement est écrit noir sur blanc : si le restaurateur ne réalise pas + de 100 commandes sous un délai de 3 mois, il peut alors mettre un terme à sa collaboration, sans n'avoir rien à débourser !


À bon entendeur...


Articles récents