<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1635748176452804&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Les 5 étapes pour ouvrir un restaurant sans devenir fou !

Ouvrir un restaurant ? Oui le métier de restaurateur fait toujours rêver en 2021 !

 

Force est de constater que malgré la crise sanitaire, nous avons assisté à l’émergence de nombreux projets en restauration sur les 12 derniers mois. La restauration n’a pas dit son dernier mot et une nouvelle lignée de restaurateurs est même en train de prendre la relève. 

Ouverture_restaurant

Quelques chiffres confirment cette tendance :

Selon les chiffres de l’Insee, sur le 1er trimestre 2021, la création d’entreprises dans le secteur de la restauration s’est maintenue. On constate d’ailleurs une augmentation sur la création d’entreprises en restauration rapide avec plus de  9 700 nouveaux restaurants (+ 115%, c’est la plus forte hausse pour le secteur). Quant à la reprise de fonds de commerce à destination d’un restaurant, bar, restaurant rapide… on atteint plus de 8 000 transactions sur l’ensemble du territoire (source Feezless). La demande est là et reste donc forte.

Pour autant, du rêve à la réalité, pour être une réussite, tout projet doit s'appuyer et se construire en suivant 5 étapes clés pour ouvrir son restaurant dans de bonnes conditions :

1. Choisir le bon emplacement

c’est notamment prendre en compte :

  • le loyer
  • l’emplacement
  • l’extraction
  • la destination du bail
  • les normes PMR (accessibilité du restaurant pour les personnes à mobilité réduite)

Se souvenir que le lieu est un critère de choix pour le client ! Votre futur restaurant doit être accessible facilement (transports, parking), si possible être en angle de rue pour favoriser sa visibilité

Enfin, en fonction de la clientèle ciblée et de l’offre proposée, vérifiez bien que vous disposez de la bonne surface dans votre restaurant pour satisfaire votre future clientèle :

Un exemple : En restauration traditionnelle pour un établissement de 30 couverts environ, pour calculer la bonne surface, on prévoit en général : 

  • entre 1m² et 2m² au sol par couvert/personne dans la salle de service
  • de 0,5m² à 0.75m² par place dans la cuisine, pour les équipes
  • 0,25m² par personne pour les toilettes et vestiaires
  • de 0,25m² à 0,50m² par place pour la réserve

Vous l’avez compris, le choix du lieu est crucial dans la rentabilité de votre restaurant ! Il doit répondre à des obligations en termes de normes et de potentiel économique.

Vous préparez un projet d'ouverture ?

Trouvez toutes les réponses à vos questions dans notre dernier guide "Soyez fou, ouvrez un restaurant !'

Télécharger le guide

2. Choisir son statut juridique...


Le choix du statut juridique est crucial pour la bonne gestion de votre restaurant à l’avenir. Ce statut va impacter toute votre gestion administrative, juridique et fiscale.

En grande majorité, les restaurateurs optent pour le statut de leur restaurant sous forme de SARL, d’Entreprise Individuelle ou de SAS.

Les points à considérer pour nourrir votre réflexion :

La Création ou reprise de fonds avec différentes étapes :

  • le choix du statut juridique
  • l’enregistrement au CFE
  • la signature de l’acte de vente ou de la rédaction du bail
  • la publication dans un journal officiel et enregistrement de l’acte
  • l’obtention du permis d’exploitation
Le Rachat de parts ou d’actions :
  • la licence d’exploitation
  • la licence IV

3. Financer son projet 

Vous avez plusieurs possibilités que vous pouvez d’ailleurs combiner pour financer votre ouverture de restaurant :

  • L’apport personnel
  • l’emprunt bancaire
  • les aides et subventions 
  • le crowdfunding 
  • le love money 

4. Trouver des aides et subventions

En fonction du statut juridique de votre entreprise, vous allez pouvoir accéder à différentes aides :

  • Pour les micro-entrepreneurs, il est possible de bénéficier de l’ACCRE et et d’alléger ainsi  le montant de vos charges sociales de manière significative
  • Avec le dispositif de l’ARE, Vous pouvez aussi cumuler les revenus de votre restaurant et bénéficier en même temps des allocations de retour à l’emploi. 
  • Vous pouvez aussi bénéficier du congé création d’entreprise, ou du congé individuel de formation en parallèle de votre projet entrepreneurial.

5. Faire un rétro-planning des étapes

En moyenne, un projet d’ouverture de restaurant s’étend sur 18 mois, entre votre rêve et l’ouverture de la porte. Le chemin est donc relativement long. Il est important de planifier chaque étape.

Cette première étape de l’achat du bien doit répondre non pas à une envie irrépressible ou un fantasme mais à une réflexion dûment nourrie pour mesurer tous les enjeux incontournables pour la pérennité de votre activité.

Pour avoir de nombreux bons conseils d’expert et des précisions fournies sur chaque étape, n’hésitez pas à télécharger ici le livre blanc “ Soyez fou, ouvrez un restaurant” à votre disposition. 

 


TastyCloud - RS (3)
Toutes nos ressources 
smartmockups_ktubvupx
Prêt à gagner plus ?

Articles récents