<img height="1" width="1" style="display:none" src="https://www.facebook.com/tr?id=1635748176452804&amp;ev=PageView&amp;noscript=1">

Comment bien choisir son outil de Click & Collect ?

man-in-a-face-mask-paying-for-pizza-delivery-4393517

Depuis le confinement, beaucoup de restaurants ont mis en place la vente à emporter, la livraison ou le click & collect. Au départ, nombreux sont les établissements à avoir opté pour la méthode artisanale qui consiste à prendre les commandes par téléphone.

Pourtant, au fur et à mesure de l’augmentation des commandes, ces mêmes restaurants se sont aperçus que pour être efficace et rentable dans la gestion des commandes, un outil gestion était indispensable. 

Que vous ayez un outil qui ne vous satisfait pas ou que vous soyez en recherche de la perle rare, voici nos conseils pour bien choisir son outil de Click & Collect !  

 

1. Attention aux solutions opportunistes !


La crise du COVID et l’explosion de la vente à emporter dans les restaurants a réveillé de nombreux acteurs, non spécialisés, qui ont créé en urgence un outil pour s’engouffrer dans la brèche. Développés à la vite, ces outils sont souvent des adaptations maladroites d’outils destinés à un autre usage. 

Certaines fonctionnalités essentielles telles que la mise à jour du menu, la gestion des stocks ou le réglage de plages horaires de mise à disposition peuvent donc manquer. Faites également attention aux vices cachés, par exemple un outil qui ne tiendra pas le volume et qui plantera en plein service lorsque tous les clients utilisent la plateforme… n’hésitez pas à demander des précisions sur la capacité du serveur informatique !

En utilisant un outil existant depuis plusieurs années, vous vous assurez que celui-ci a été testé par de nombreux restaurateurs et qu’il a été éprouvé et amélioré au fil des services. Il est donc plus solide et présente moins de risque de vous “laisser en plan” en plein service.

 

2. Attention aux commissions !

 

"Tout l'intérêt d'un click & collect est de s'affranchir petit à petit des commissions exorbitantes imposées par les plateformes de livraison" ! Prenez donc garde à ce que l’outil que vous allez choisir ne facture pas lui aussi des commissions sur les ventes. 

Les outils les plus rentables ne prennent aucune commission sur les ventes réalisées ce qui permet de réaliser des volumes importants sans plomber sa marge : à la fin de l’année vous serez agréablement surpris du bilan.

 

3. Optez pour l’autonomie !

 

Plat épuisé, livraison fournisseur annulée… votre carte change en fonction des aléas de la journée. Votre outil de Click & Collect se doit d’être flexible pour vous accompagner dans la gestion de votre carte. Ainsi, assurez-vous d’avoir une totale autonomie sur votre outil et de pouvoir activer ou désactiver un produit en 1 clic depuis n’importe quel téléphone ou ordinateur. 

back-oficce

Rien de plus frustrant et chronophage que d’attendre le rappel du support ou du SAV pour pouvoir effectuer les modifications demandées.

Gardez la main sur votre carte, c’est là tout l’intérêt du digital !

 

4. Marketplace ou outil dédié ?

 

Les deux présentent leurs avantages et leurs inconvénients. Mais sachez que si vous optez pour un outil façon marketplace, vous serez mis en concurrence frontale avec d’autres établissements autour de vous. Ainsi, en faisant de la pub sur vos réseaux sociaux pour votre restaurant, vous prenez le risque qu’une fois sur la plateforme, le client commande dans un autre restaurant. 

En choisissant un outil dédié à votre établissement, vous vous assurez que chaque client qui visite votre menu ait un seul embarras : le choix de votre menu.  

 

5. Accompagnement dans la prise de photos

 

C’est un point qui est trop souvent oublié mais qui n’en reste pas moins crucial. Dans une carte digitalisée, 80 % des commandes vont découler des photos proposées.

Ainsi, en mettant sur votre fiche des visuels appétissants qui valorisent et donnent de la transparence à vos plats est essentiel. Si vous avez déjà essayé de faire vous-même les photos, vous savez probablement que c’est loin d’être un exercice aisé. 

Certains outils proposent un accompagnement photo avant la mise en ligne de la carte. C’est souvent un bon investissement pour s’assurer de nombreuses ventes par la suite. N’hésitez pas à proposer les outils qui peuvent vous accompagner sur ce point.

 

6. Un outil à votre image

 

Copie-de-C&C-9-(1)-petite

Le click & collect du restaurant Daroco Paris 16 : une expérience de marque idéale

 

Dernier point mais pas des moindres, veillez à ce que l’outil que vous choisirez vous permette de personnaliser totalement votre carte visuellement.

En effet, votre carte est le prolongement de votre établissement et de votre concept, vous devez donc pouvoir publier votre menu sur votre site internet de manière totalement transparente (en ayant par exemple la main sur les couleurs de l’habillage). Ainsi, vos clients reconnaîtront votre touche au premier coup d’oeil !

Ainsi, en suivant ces 6 conseils, vous vous assurez de choisir un outil pertinent, solide et qui saura s'adapter à vos besoins ! Pour visualise une démo d'un outil qui répond à tous ces critères, n'hésitez pas à faire une demande.

 


Articles récents